Mohammed ALAMI Consultant Expert SEO

Référencement SEO Montréal Mozalami

lundi 3 août 2009

Début de l'université semaine prochaine avec un enjeu majeur : major ou pas !!



Il est tard dimanche soir, et je viens de voir ou revoir franchement je n’ai plus de mémoire, le film Cinderella Man : un film qui met en évidence Russel Crow pendant la période récession américaine dans les années 30 exactement ça commence en 1934 (la dernière récession à laquelle on fait référence a duré plus qu’on ne veut bien l’admettre au risque d’aggraver la situation) qui donc après avoir perdu à la bourse tout son dû en misant sur une société de taxis (oui c’est vrai que ça fait ringard par rapport aux actions Microsoft ou Google) et donc se met à la boxe. En fait il y est par hasard, ce n’est pas son vœu mais c’est sa volonté qui fait sa force. En parallèle il bosse sur les quais en tant que manutentionnaire à la journée. Bon je sais que je m’étale trop sur cette histoire mais c’est important pour comprendre l’enjeu. Quand il commença à monter les marches vers la gloire, il avait d’abord une bonne raison de se battre : ses enfants. En effet si pas d’argent, ils vont à la garde. Et puis il ne se bat pour le superflu (hôtels et limousines), il a vraiment besoin de cet argent pour vivre. Et puis il y a sa femme belle comme le jour et qu’il aime toujours …Et alors un seul homme pas très grand de taille et inscrit à l’assurance sociale porta les rêve de tout un peuple qui commença à voir en lui son héro son modèle. Il réussit à dégoter le championnat national de sa catégorie avec l’appui de tout le public même celui du cinéma y a participé. Moi g=franchement je l’ai vu dans mon fauteuil chez moi tranquille. A un moment j’ai eu des frissons quand on voit que son fils à qui il a promis qu’il ne serait jamais mis à la garde y est. Je me sens concerné. Là où je me suis pas du tout senti concerné, c’est dans sa relation avec sa femme. Avec mon Ex c’était plutôt la boxe à la maison (verbale j’entends bien sûr !).. Plus tard il acheta les machineries de manutention et exploita des quais dans le même port du New Jersey dans lequel il officiait en tant que Docker. La morale ? y’en a pas ! Sauf que la période Rocky, Cramer contre Cramer et bien d’autres films genre il était une fois dans l’ouest, les réalisateurs genre Stanley Kubrick, Mel Brooks, Ron Howard… nous prenaient véritablement en otage volontaires et ravis de jouer un rôle dans leurs films en tant que spectateurs assidus.
Je tourne autour du pot, vous le pensez bien, mais c’est que c’est difficile ! J’ai parlé à mon fils ce matin et il me manque terriblement. Ce film a éveillé tous mes sens de responsabilité de sensibilité et ma foi de réactivité. Je me prépare à repartir aux bancs de l’université que je n’ai jamais eu l’occasion de fréquenter. Non pas que le canada est nouveau ou que l’universiité de Montréal est nouvelle pour moi… mais je n’ai jamais été ailleurs qu’au lysée et à l’école des ingénieurs. Je n’ai jamais eu l’occasion de fréquenter fac et université puisqu’elles sont destinées à une autre catégorie que celle dans laquelle j’évoluais en France 20 ans plus tôt. Quel est donc ce foutu billet qui n’a ni queue ni tête ???
En vrai, moi-même je m’y perds mais mettons en évidence les points qui nous intéressent : Je retourne à l’école après l’avoir quittée volontairement il y a vingt ans, j’ai vu un film qui m’a ému et j’ai un pincement de cœur quand je pense à mon gamin. Alors, nous avons les ingrédients, on va essayer de mettre les points sur les I !
Je me souhaite bon courage pour l’université où je dois passer minimum un an à un an et demi pour devenir un Pro du commerce électronique, j’espère avoir la foi et la volonté qu’il a Jim Braddock dans le film pour atteindre la ceinture en Or, je prie le bon dieu de me donner la patience de ne pas voir mon gamin pendant un certain bout de temps.
Après tout, si je reviens à l’université, c’est parce que j’ai tout perdu non pas avec la récession mais en même temps. Si je trouve le courage de refaire mes classes c’est que j’ai un bambin qui me fait flipper. Et si je me lance dans le commerce électronique c’est parce que je sis passionné d’informatique. Donc ma vie a un sens. Y a un prix à payer mais la réalisation de soi ne doit pas être gratuite sinon il n’y aurait plus de piquant dans cette vie que nous menons sur terre.
Oui enfin, je pense que les idées sont en ordre, ce diplôme me redonne une deuxième chance de réussir dans ma vie professionnelle. Avec la volonté et l’abnégation, on arrive à surmonter tous les obstacles. Toutes les peines du monde sont relatives à un instant donné. Coelho a l’habitude de ressasser cette formule de légende personnelle si profonde pour lui le philosophe extra terrestre et si incongrue pour le commun des mortels. Et par ailleurs il est bien connu que tout ce qui est inconnu fait peur. Imaginez le saut en parachute si vous n’en avez jamais fait, ou le tour du monde en voile. Il est humain de s’accrocher à ce que nous amassons avec le temps, mais est ce réellement judicieux ? Pourquoi irions-nous sur la lune si nous nous contentons de fouler le sol de notre bien chère et vieille bonne terre ! Non je pense que chacun a sa norme et surtout chacun a le droit de fixer ses propres repères et limites.
J’ai décidé voilà très longtemps de repousser ces limites toujours à l’extrême et je suis fière qu’à presque 45 ans j’ai la chance et le plaisir de refaire mon histoire comme si je vivais une deuxième vie avec un historique pour m’aider à faire mes choix. Je prie le bon dieu de donner à tout un chacun la force d’aller chercher au fin fond de lui les forces d’accomplir son destin.
Je pense sincèrement que le trac me pousse à avoir de la hauteur et m'empêche de mettre mes idées plus claires. Quand je dis trac, je veux entendre par là enjeu, changement, remise en question … Alors je vais fermer ce billet à ce point, en ayant perdu le fil dans un coin, de mon esprit je ne suis pas loin, mais n’en faisons pas un foin !
Je mettrai un point d’honneur pour reprendre ce billet dans un an et refaire le point pour voir si moi aussi je ne pourrai être un Cinderella man (avec une grande pensé à mon gamin)

Pour voir la bande Review : Cliquer ici bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire